Dans le conflit qui opposait SFR au MVNO Afone, l'Arcep a rendu son verdict en faveur de Afone. La filiale de Vivendi Universal devra faire une proposition commerciale à Afone pour lui revendre...

Dans le conflit qui opposait SFR au MVNO Afone, l'Arcep a rendu son verdict en faveur de Afone. La filiale de Vivendi Universal devra faire une proposition commerciale à Afone pour lui revendre des minutes en gros et lui permettre de s'implanter sur le marché français en tant qu'opérateur virtuel.
 
L'affaire remonte au mois de janvier dernier. SFR avait refusé à Afone l'utilisation de son réseau sous prétexte qu'il n'avait pas de place. Le MVNO avait alors saisi l'Arcep. Rappelons qu'un MVNO n'a pas de réseau en propre mais achète en gros un accès et des minutes de communication à un opérateur traditionnel pour les revendre lui-même à ses abonnés.
 
L'Arcep s'est prononcé en faveur d'Afone en sommant SFR de faire une proposition commerciale au MVNO sans pour autant fixer de règles sur le tarif à opérer. Le deuxième opérateur traditionnel souligne dans un communiqué que la décision ne le force pas à conclure un contrat avec Afone mais seulement à lui faire une offre.
 
Cependant SFR ne s'estime pas satisfait et déclare qu'il va faire appel de cette décision qu'il juge pleine de "contradictions manifestes" par exemple lorsque l'Arcep impose à SFR de faire une offre à toute société tout en reconnaissant "l'absence d'obligation de faire droit aux demandes raisonnables de l'Arcep".
 
L'apparition des MVNO était censée révolutionner le marché français de la téléphonie mobile puisqu'elle y introduisait une concurrence réelle. Cependant, la réalité est loin des premières espérances.
 
Aujourd'hui, SFR, Bouygues Télécom et Orange possède plus de 80% des parts de marché. Les MVNO ne comptent que pour un petit pourcentage des nouvelles souscriptions. En 2005, 5% des souscriptions seulement se sont faites auprès de MVNO et 3,2% des achats de cartes prépayées. Au quatrième trimestre 2005, les abonnés aux MVNO représentaient 0,6% du marché
 
Rappelons que Virgin Mobile s'est lancé sur le marché français avec des offres ciblant les jeunes notamment grâce à des forfaits de SMS illimités.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 10/04/2006)