Depuis l'ouverture du marché des télécoms le 1er janvier 1998, une soixantaine d'opérateurs, se livrant une vive concurrence, proposent leurs prestations aux entreprises françaises. Partant du cons...

Depuis l'ouverture du marché des télécoms le 1er janvier 1998, une soixantaine d'opérateurs, se livrant une vive concurrence, proposent leurs prestations aux entreprises françaises. Partant du constat que les entreprises ont toujours du mal à choisir, Bruno et Olivier Couly créent, fin 1998, une société de services visant les opérateurs de télécommunications, baptisée Qualiope. Directeur général, Olivier Couly explique "notre vocation est l'analyse et la fourniture d'informations aux opérateurs portant sur la qualité de leurs services. Notre outil permet aux exploitants de minimiser le taux de perte des clients et aux grands consommateurs de vérifier les engagements des opérateurs". Baptisé Callmétrie, l'instrument de mesure sera commercialisé en avril. Olivier Couly précise "à l'exemple de Médiamétrie pour la presse, la radio et la télévision, il se présente comme un outil de mesures impartial. Notre activité s'inscrit dans une démarche d'amélioration globale de la qualité des services de télécommunications". 21 sondes installées partout dans le monde permettent à Qualiope de recueillir quotidiennement 300 à 600 informations (durée du transfert de données, qualité de la transmission de la voix ...) qui sont stockées puis vendues ensuite en ligne. Cette année, Qualiope souhaite investir 10 millions de F (1,5 million d'euros) pour déployer des sondes (200 en 2000) et créer cinq filiales européennes. Oliver Couly assure "nous visons 25 millions de F de chiffre d'affaires en 2000 pour un résultat à l'équilibre alors que nos investissements continueront". (Le Figaro - 17/03/1999)