Après avoir tenté de concurrencer Apple et son iPod, Sony se lance à l'assaut du marché de la VoIP et concurrence son leader, Skype. Sony propose, en collaboration avec Glowpoint l'Instant Video...

Après avoir tenté de concurrencer Apple et son iPod, Sony se lance à l'assaut du marché de la VoIP et concurrence son leader, Skype. Sony propose, en collaboration avec Glowpoint l'Instant Video Everywhere (IVE), sa solution de VoIP et de visiophonie.

Le géant de l'électronique lance un service gratuit de téléphonie basé sur le Web. Sony a même annoncé que son IVE serait intégrée à la dernière version de ses ordinateurs portables Vaio BX avec webcam intégrée. Sony compte bien profiter de la croissance d'un marché qui marche fort. Le rachat de Skype par eBay pour 2,6 millions de dollars en septembre est à cet égard probant.

Les choses se compliquent au niveau des tarifs. La firme japonaise présente une grille des différents tarifs applicables aux différents types d'appel. Mais la présentation de cette grille n'est pas transparente. Les appels d'ordinateurs à ordinateurs sont gratuits comme pour Skype. Mais il existe des forfaits payants, Premium et Professional qui permettent de passer des coups de téléphone depuis un ordinateur vers un téléphone portable ou un fixe.

Sony va-t-il rester à s'imposer sur un marché où les acteurs sont très nombreux ? C'est le pari de la firme qui ne compte pas se laisser dépasser comme elle a pu l'être pour les baladeurs numériques ou la vente de musique en ligne.

Pour son service de VoIP, Sony compte sur un positionnement un peu différent de celui de ses concurrents. Les applications dans la vraie vie données en exemple par Sony en témoignent. "Les grands-parents peuvent voir les petits-enfants même s'ils habitent à l'autre bout du monde. Les gens qui se rencontrent en ligne peuvent parler en face à face avant de se rencontrer véritablement. Les joueurs de poker en ligne peuvent véritablement voir si quelqu'un est entrain de bluffer. Un positionnement familial qui vise tous les publics...

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/11/05)