On savait déjà que l'Asie occupait tristement la première place du podium en matière de diffusion de spams, ces courriels non sollicités qui envahissent nos boites mails... On sait maintenant que...

On savait déjà que l'Asie occupait tristement la première place du podium en matière de diffusion de spams, ces courriels non sollicités qui envahissent nos boites mails... On sait maintenant que 64% des serveurs dédiés aux spams sont localisés dans l'île de Taïwan. D'après Ciphertrust, société spécialisée dans la sécurité des courriers électroniques, Taiwan est juste devant les États-Unis avec 23% et la Chine avec 3%.
 
Plus grave : CipherTrust indique que le phénomène, loin d'être en recul, a progressé de 20% au mois de mai, et ce, malgré une lutte acharnée dans certains pays pour combattre ce fléau. Cette augmentation s'explique par des changements tactiques des spammeurs, notamment grâce à l'utilisation de textes placés dans un fichier image.
 
Cette technique de camouflage est également utilisée par les troyens, ces programmes cachés dans un autre qui exécutent des commandes sournoises, et qui généralement donnent un accès à l'ordinateur sur lequel il est exécuté en ouvrant une porte dérobée. Dans les deux cas, l'utilisation d'un fichier image permet de tromper certains systèmes utilisant la reconnaissance textuelle pour identifier un courrier comme étant un spam.
 
Ciphertrust a également dénombré prés de 7.4 millions de nouveaux PC zombies, dont 24% en Chine, 9,4% aux USA et 7,5% en Allemagne. Ces ordinateurs contrôlés à distance par un pirate sont en effet à l'origine de la plupart des envois massifs de spams, tout ceci se passant bien entendu à l'insu de l'utilisateur de l'ordinateur.
 
Selon une étude de Ferris' Research, en 2005, le spam représentait entre 70 et 80% du volume des e-mails.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas - 13/06/2006)