Ils ont décidé de ne plus décrocher leurs téléphones. Excédés par les insultes et le ton désagréable de leurs interlocuteurs, 290 télé-conseillers Wanadoo se sont mis en grève sur les sites de...

Ils ont décidé de ne plus décrocher leurs téléphones. Excédés par les insultes et le ton désagréable de leurs interlocuteurs, 290 télé-conseillers Wanadoo se sont mis en grève sur les sites de Fontenay et Villabé dans le Sud parisien. L'information a été divulguée par le quotidien national Libération , selon lequel les salariés en auraient "marre de se faire engueuler".

Ce mois de décembre un peu froid y serait-il pour quelque chose dans la mauvaise humeur des abonnés Wanadoo ? Pas vraiment. Selon les télé-conseillers qui ont opté pour la grève, c'est la voix sur IP qui fait autant de bruit dans les foyers nouvellement équipés ! Le dernier service de France Télécom et de sa filiale Internet Wanadoo aurait été lancé trop rapidement, alors qu'il n'était pas fin prêt.

Les clients auraient du mal à activer leur ligne et celle-ci serait visiblement fréquemment coupée. A cela s'ajoutent des retards dans la livraison du matériel... et une mauvaise formation des télé-conseillers sur la Live Box. Libération a ainsi relevé le témoignage d'un gréviste qui dit avoir été mis tout de suite dans le bain, après une seule journée de training...

Du côté de France Télécom, on nie la complexité d'installation de la Livebox, et les grévistes ne sont pas parvenus à convaincre Wanadoo de relancer une communication à l'intention des usagers qui rencontreraient des difficultés. A la direction, France Télécom se dit " victime du succès de la Livebox".

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/12/2004)