Malgré l'arrivée de nouveaux opérateurs et les guerres tarifaires, Telefonica a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 17,465 milliards d'euros, en hausse de 5,7 %, et un bénéfice net de 1,307 ...

Malgré l'arrivée de nouveaux opérateurs et les guerres tarifaires, Telefonica a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 17,465 milliards d'euros, en hausse de 5,7 %, et un bénéfice net de 1,307 milliard en progression de 14,5 %. Néanmoins, la croissance se ralentit affectant principalement la téléphonie fixe en Espagne. Sa filiale domestique Telefonica de Espana a réalisé des recettes de 8,285 milliards d'euros, en hausse seulement de 2,9 %, ne représentant plus que 48,6 % du chiffre d'affaires consolidé, contre 52 % en 1997. Telefonica souffre également d'une perte de part de marché dans le trafic international et de la réduction des tarifs des communications entre téléphone fixe et téléphone mobile. Ces deux éléments ont toutefois été compensés par l'augmentation du trafic ayant progressé globalement de 14 %, à 11,85 minutes par ligne et par jour. Au 31 décembre 1998, le nombre de clients dans le monde en téléphonie fixe a augmenté de 26,9 % (35,978 millions), le nombre d'abonnés au téléphone cellulaire a doublé (10,808 millions). Plus de la moitié de la clientèle de Telefonica correspond au marché extérieur, principalement l'Amérique latine. La compagnie espagnole y possède 18,572 millions de clients en téléphonie fixe et 5,914 millions en téléphonie mobile. Telefonica International génère 26,3 % du chiffre d'affaires du groupe, soit 5,367 milliards d'euros (+ 7,7 %). Telefonica a en fait réalisé un bon exercice 1998 grâce principalement à l'explosion de la téléphonie mobile en Espagne (18 % de taux de pénétration). Telefonica Mobile a conquis en 1998 environ 1,706 million de nouveaux clients, soit plus de 60 % de la croissance du marché. (Les Echos - La Tribune - 26/02/1999)