Tout le monde le savait depuis la fin du mois de mars, mais c'est désormais officiel : c'est finalement l'opérateur espagnol Telefonica qui s'empare de Cesky Telecom. Mis en vente via un appel...

Tout le monde le savait depuis la fin du mois de mars, mais c'est désormais officiel : c'est finalement l'opérateur espagnol Telefonica qui s'empare de Cesky Telecom. Mis en vente via un appel d'offres lancé par le Fonds du Patrimoine National de la République tchèque, les 51,1 % de Cesky Telecom à reprendre avaient alléché les opérateurs France Télécom, Belgacom, Telefonica et Swisscom.

L'espagnol avait proposé le prix le plus fort : 3,6 milliards de dollars , qui valorisent Cesky Telecom à 25 % au dessus de son cours boursier et ont évincé les deux concurrents encore en lice depuis que le dossier France Télécom a été rejeté la semaine dernière. La proposition de l'opérateur historique français n'avait même pas été étudiée, la commission tchèque de la privatisation ayant estimé que ses conditions étaient inacceptables.

Belgacom et Swisscom ont tous deux réagi à l'annonce. Le premier a fait savoir qu'il rechercherait de nouvelles opportunités de croissance externe. Même objectif pour le second, qui est allé jusqu'à préciser ses vues sur Telekom Austria.

Un accord doit être signé entre le gouvernement tchèque et Telefonica ces jours-ci, ce pendant que le paiement devrait s'effectuer vers le milieu de l'année. Selon l'agence de presse Reuters, Telefonica conserverait les activités fixes et mobiles de Cesky Telecom et envisagerait une introduction à la bourse de Prague. Des rumeurs courent par ailleurs sur la volonté de Telefonica de mettre la main maintenant sur MMO2 ou encore sur Turk Telecom...

En attendant, Telefonica vient de réaliser une très belle prise : Cesky détient 80 % du marché tchèque de la téléphonie fixe et 44 % du marché de la téléphonie mobile .

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/04/2005)