Durant le Mobile World Congress, trois partenaires israélo-japonais ont fait la démonstration d'un téléphone Wimax dédié à la voix sur IP.

NetIndex, un japonais spécialisé dans les réseaux domestiques et les combinés sans-fil. Kaga Electronics, un autre japonais, mais cette fois-ci centré sur les semi-conducteurs. Runcom Technologies, un israélien qui se positionne sur les réseaux mobiles Wimax. Il ne fallait pas moins de ces trois fabricants pour présenter un téléphone mobile permettant de téléphoner en voix sur IP (VoIP) sur un réseau Wimax.
Téléphoner et naviguer
C'est NetIndex et Kaga qui ont développé le téléphone. Ils ont fait appel au module pour réseaux sans-fil haut débit de Runcom, qui est en fait une carte PCMCIA (Personal Computer Memory Card International Association). Le combiné, guère design il faut bien l'avouer, permet heureusement de surfer sur le web via un navigateur ad hoc. C'est aussi un concentré de technologies.
WiFi, Wimax et PHS
Il est compatible WiFi (la norme n'est malheureusement pas précisée), 3G (débit compris entre 5-10 Mbits/s) et PHS (Personal Handyphone System, norme japonaise plus adaptée pour le transfert de données à bas prix que pour la voix). Selon le site Wi|Max, le téléphone est doté d'un écran de 2,2 pouces. Pour la connectique, il dispose d'un port USB. Le téléphone portable, qui n'a pas encore de nom de baptême, fonctionne sur deux bandes de fréquence : 5 et 10 MHz.

A lire également dans notre espace "Chroniques" :

L'écosystème mobile est en plein bouleversement (08/11/2007)
La facturation du contenu, clef du succès de l'Internet mobile (20/09/2007)
Le réseau omniprésent sera bientôt une réalité (15/10/2007)

L'Atelier BNP Paribas