Les Français sont de plus en plus férus de communication électronique et pour passer leurs coups de fil, ils varient les plaisirs... Selon les chiffres publiés par l'Arcep (l'Autorité de...

Les Français sont de plus en plus férus de communication électronique et pour passer leurs coups de fil, ils varient les plaisirs… Selon les chiffres publiés par l'Arcep (l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) le chiffre d'affaires généré par les services de téléphonie fixe, mobile et Internet en France, a progressé de 4,9 % au quatrième trimestre 2005 pour atteindre 8 milliards d'euros.
Les accros du portable sont de plus en plus nombreux. Le chiffre d'affaires de la téléphonie mobile est en hausse de 9,2 %, à 4,1 milliards d'euros fin 2005. Le nombre de clients mobiles a ainsi progressé de 8 %, d'après l'Arcep, tandis que le volume des communications mobiles a augmenté de 11,8 % pour atteindre 21,8 milliards de minutes et le nombre de SMS envoyés a atteint les 3,4 milliards, soit 24 textos par mois et par client.
Les Français ne boudent pas pour autant le téléphone fixe (près de 33 millions d'abonnements) , mais les offres de téléphonie sur IP via les boitiers triple play qui proposent un service Internet, téléphonique et télévision, ou bien les communications via des logiciels comme Skype, représentent un part croissante du trafic.
Aussi, les lignes fixes traditionnelles de France Télécom sont en baisse (32,966 millions, -2,8 % sur un an). Mais, la baisse du nombre d'abonnements téléphoniques "classiques" est largement compensée par l'explosion des abonnements à un service de téléphonie sur IP (+ 252 % sur un an et 3,3 millions d'abonnés) et, dans une moindre mesure, à la téléphonie sur le câble (+101 % sur un an, soit 138 651 abonnés).
Sur le quatrième trimestre 2005, le volume des communications VoIP représente 11 % de l'ensemble des communications fixes, aussi bien chez les particuliers que dans les entreprises, dont 10 % sont passés à la VoIP. France Télécom prévoit en outre qu'en 2006, 40 % des communications des particuliers seront issues de la téléphonie sur IP.
Cet engouement pour cette nouvelle façon de passer ses coups de fils suit l'évolution du nombre d'abonnés à l'Internet. Le nombre total des abonnements Internet est de 13,2 millions, soit une augmentation de 10,8 % . Alors que le nombre d'accès bas débit poursuit sa chute (28,7 % du nombre total d'accès Internet), l'accès haut débit a séduit 9,4 millions d'abonnés, soit 44 % de plus qu'en 2004.
(Atelier Groupe BNP Paribas - 09/05/2006)