grandes entreprises internationales. Selon La Tribune, l’opérateur public démarcherait de grandes entreprises internationales pour leur proposer de tester un système de téléphonie vocale sur le rés...

grandes entreprises internationales. Selon La Tribune, l’opérateur public démarcherait de grandes entreprises internationales pour leur proposer de tester un système de téléphonie vocale sur le réseau Internet. Tout en reconnaissant avoir proposer à “deux ou trois clients” de tester ce service, France Télécom indiquait hier ne pas avoir d’offre. De grands opérateurs comme Deutsche Telekom ont déjà ouvert un tel service. Toutefois se devant de réagir rapidement devant la mise en œuvre, par certains de ces concurrents, de tarifications nationales et internationales ne prenant plus en compte la distance, l’opérateur public à lancer son test. Pour “vendre” son nouveau service, France Télécom met en avant l’importante baisse des prix ainsi obtenues. Ainsi, l’offre de Cegetel aux entreprises proposant des prix inférieurs d’environ 20 % à ceux de France Télécom serait totalement dépassée. Devant concerner tous les types d’appels, l’offre de France Télécom pourrait toutefois poser des problèmes sur le plan réglementaire et concurrentiel. En effet, en utilisant les réseaux de données IP pour transporter les communications locales, France Télécom peut facturer les appels à un prix quasiment marginal. Mais devant obtenir le feu vert des pouvoirs publics pour mettre en place ses tarifs publics, France Télécom pourra-t-il être exonéré de cette obligation pour mettre en place une tarification spécifique pour les mêmes services sur Internet? Non seulement l’ART va devoir se pencher sur ce problème juridique, mais il est aussi vraisemblable que les concurrents voudront s’assurer que cette offre ne relève pas de pratiques anticoncurrentielles. (La Tribune 20/08/1998)