service d’envoi et de réception de courrier électronique sur Internet à partir du portable. A l’approche de Noël, France Télécom, Cegetel et Bouygues Télécom ne semblent plus avoir que cette obses...

service d’envoi et de réception de courrier électronique sur Internet à partir du portable. A l’approche de Noël, France Télécom, Cegetel et Bouygues Télécom ne semblent plus avoir que cette obsession. A titre expérimental, SFR de Cegetel propose un service d’e-mail à sa clientèle professionnelle. Ce service ne sera ouvert à l’ensemble de sa clientèle qu’aujourd’hui 1er décembre. Bouygues Télécom a lancé un service similaire, totalement opérationnel dès le 2 novembre. Pour sa part, les expérimentations n’étant pas encore achevées, France Télécom ne proposera pas de service d’e-mail sur Itinéris avant l’année prochaine.

Bien que Bouygues Télécom ait lancé ce service le premier, le meilleur rapport qualité-prix pourrait revenir à Cegetel. Le service de Bouygues Télécom, ExpressMail, présente des fonctions basiques: création d’une messagerie à partir du numéro de portable, envoi et réception de messages jusqu’à 480 caractères maximum consultables aussi via le Web. Le bouquet de services que lance aujourd’hui SFR s’avère en revanche plus large. In Edit comprend E-Texto (envoi et réception de messages électroniques à partir d’un portable), E-Mail (même fonction que E-Texto, auquel s’ajoute la possibilité de relever son courrier à partir du Web) et E-Web (permet grâce à son portable de consulter le Web sur un écran d’ordinateur). En composant le 6161, le mobile fait office de modem. L’abonnement mensuel à ExpressMail coûte 30 F TTC, auxquels se rajoutent des frais de mise en service de 20 F TTC, et 0,70 centime par message envoyé. L’abonnement à E-Texto et E-Mail s’élève respectivement à 18 F et à 24 F TTC sans frais de mise en service. Il faut seulement y rajouter des frais à l’acte de 0,48 F TTC par message envoyé. L’abonnement au bouquet complet de services In-Edit s’élève à 60,30 F TTC.

La prochaine étape semble être l’accès au contenu. Possédant une longueur d’avance, Cegetel expérimente depuis octobre et pour six mois, auprès de 400 testeurs parisiens, des services de loisirs et de banque principalement. Pensant les commercialiser dès la fin avril 1999, Cegetel songe déjà à une autre application de l’Internet à proposer sur mobile: le téléchargement de données. France Télécom expérimente actuellement de son côté des services de contenu de type SMS, Short Message Service. Tout en indiquant que les SMS sont moins coûteux et plus faciles à utiliser sur portable que les services Internet, France Télécom indique que certains pourraient voir le jour avant les services éditoriaux de Cegetel. (Le Quotidien du Multimédia 30/11/1998)