L’arrivée massive des smartphones sur le marché a montré que les mondes de la technologie et du mobile ont fusionné. Et ce rapprochement semble maintenant s’accélérer avec l’émergence des tablettes.

Les ventes d’appareils mobiles surpassent celles des autres objets connectés

Le smartphone domine toujours les ventes d’appareils connectés. C’est en effet ce qu’a montré Benedict Evans, analyste chez Enders Analysis, lors d’une présentation à l’occasion de la BookExpo America Convention à New York. En 2012, les ventes d’ordinateurs (portables et de bureau) ont légèrement baissé, atteignant un peu moins de 200 millions d’unités vendues. Au contraire, la vente de smartphones a explosé en passant de 300 à plus de 600 millions d’appareils vendus entre 2011 et 2012. Et quand on prend en compte tous les mobiles, le chiffre atteint même 1 700 millions de devices. L’entreprise américaine Apple a en fait réussi à s’imposer dans le monde du mobile, autant dans les ventes de smartphones que de tablettes.


“Le mobile est en train de manger le monde”

Les projections de 2013 estiment les ventes de smartphones et tablettes confondus à 1 250 millions, contre plus de quatre fois moins pour les ordinateurs (environ 300 millions d’unités). Ces chiffres peuvent s’expliquer par le fait que les consommateurs remplacent leur ordinateur tous les quatre ou cinq ans, alors qu’ils remplacent leurs mobiles tous les deux ou trois ans. Mais également par un changement dans les usages : les consommateurs ont maintenant tendance à privilégier les mobiles, qui est un appareil transportable et à usage personnel, à l’inverse de l’ordinateur qui est souvent partagé. En outre, les mobiles leur permettent, en plus d’avoir accès à Internet, d’utiliser des applications, des API ou encore la technologie de NFC. Un autre fait intéressant, est que le niveau de vente de tablettes est en train de rattraper celui des ordinateurs portables (tous deux entre 40 et 45 millions d’unités vendues), et a déjà dépassé celui des ordinateurs de bureau (à peine 35 millions).

La guerre des plate-formes

Sans aucun doute, Apple et Android (Google) sont des entreprises qui ont réussi à s’imposer sur le marché, rendant peu probable le fait que les autres plateformes- à savoir Windows Phone et Blackberry -  deviennent pertinentes. Microsoft semble ne pas avoir réussi à s’adapter à cette transition vers le mobile: l’entreprise qui vendait environ 90 millions de devices connectés en 2009, n’en vend plus qu’à peine 25 millions en 2013, et cela au profit d’Apple et Samsung. En effet, en 2012, 120 millions de tablettes on été vendues, dont 66 millions d’iPad. Le device d’Apple est d’ailleurs le plus utilisé dans toutes les zones géographiques, que ce soit en Europe, en Asie ou aux Etats-Unis. L’écosystème serait le point de levier clé : pour Apple, l'écosystème est ce qui permet de vendre du matériel. Tandis que pour Amazon, Google et Facebook, c’est l’expérience utilisateur qui prime et porte l’engagement envers leurs services.

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste