Les cadres de la finance au Royaume-Uni estiment qu'être présent sur les sites comme LinkedIn est un avantage pour valoriser son profil. Mais cela dépend de sa capacité à gérer son identité et sa réputation en ligne.

La visibilité des réseaux sociaux reconnue par les responsables financiers

Les responsables financiers (CFO) britanniques considèrent désormais les réseaux sociaux comme un moyen valable pour gagner en reconnaissance professionnelle, note Robert Half dans une étude. Le quart des cadres interrogés estiment du coup que de telles plates-formes sont le meilleur moyen pour les managers spécialisés dans la comptabilité et dans la finance pour mettre en avant leur profil. Une dizaine de pourcent estime que cela facilite la participation à des activités non lucratives et à peu près autant pour publier des articles spécialisés. Enfin, 5 % seulement jugent ces sites pertinents pour renouer le contact avec ses camarades de classe et collègues. Pour aider les responsables à gérer au mieux leur image, le cabinet préconise plusieurs conseils à respecter, tant en terme de sécurité des informations diffusées que par rapport au choix des contacts avec lesquels entrer ou non en interaction.

Participer aux discussions

Selon Robert Half, pour gérer son réseau il faut tout d'abord participer aux discussions. Et de suggérer aux CFO d'être actifs sur des plates-formes telles que Facebook, LinkedIn ou encore Twitter. "Envoyer de courts messages, republier ceux de ses abonnés ou encore répondre personnellement à des questions en ligne est un excellent moyen pour renforcer son réseau et améliorer sa réputation mais aussi celle de son entreprise", expliquent les auteurs de l'étude. Et d'ajouter que cela permet aussi de rester au courant des tendances. Autre conseil : celui d'être sélectif envers les personnes intégrées au sein de sa communauté online, pour ne pas perdre de la crédibilité auprès de son réseau. Autre point : les spécialistes préconisent de bien remplir son profil en ligne et d'y inclure des mots clés pour rediriger les individus vers les pages des plates-formes communautaires qui y sont dédiées.

Se protéger des contacts nuisibles et des informations trop personnelles

Et de fait, "d'éviter d'y laisser des informations trop personnelles", rappellent-ils. Puis de vérifier régulièrement les paramètres de protections de ces éventuelles données personnelles. Le cabinet recommande également de jouer la carte de la recommandation auprès des membres d'un réseau. De sorte à être considéré comme un leader et ainsi d'asseoir la valeur de son expérience. A noter que plus de la moitié des responsables ayant répondu à l'étude et provenant du secteur public, et plus de 40 % de ceux issus du privé ont annoncé ne pas encore voir l'intérêt d'acquérir de la visibilité sur le web. Le pourcentage est réduit à un cinquième quand il s'agit des cadres employés par des entreprises cotées en Bourse. L'étude a été menée auprès de 200 CIO des sociétés du Royaume-Uni.