« A l'échelle d'une ville ou d'une région, les TIC peuvent contribuer à changer la manière dont on se déplace », a déclaré Jean-Michel Billaut (fondateur de l'Atelier BNP Paribas), lors de la 4ème...

« A l’échelle d’une ville ou d’une région, les TIC peuvent contribuer à changer la manière dont on se déplace », a déclaré Jean-Michel Billaut (fondateur de l’Atelier BNP Paribas), lors de la 4ème réunion du club de l’atelier, le 28 octobre dernier.

Pour situer le contexte, Jean-Michel Billaut a rapidement exposé l’idée forte du projet « Pau Broadband Country » dont il a la charge : relancer une partie des activités économiques de la ville de Pau grâce aux télécommunications. Comment ? En pariant sur l’innovation et les « très hauts débits » : passage de la ville aux réseaux fibre optique et Giga Ethernet jusqu’aux accès des Palois ! 37 000 prises ont déjà été installées sur un potentiel total de 60 000 foyers sur Pau. Dans cette ville, l’offre « très haut débit » lancée en novembre devrait être imbattable : 100 mégabits/seconde pour 30 € par mois.

« Alors que les réseaux ne sont pas encore opérationnels, on compte d’ores et déjà 3000 pré-inscrits » dévoile Jean-Michel Billaut. « Les investissements publics consentis pour ces réseaux seront amortis en 30 ans » poursuit-il, convaincu que c'est aux pouvoirs publics de véritablement prendre en main ces projets d’infrastructures télécoms. « Côté transport, nous avons un projet ITS (Intelligent Transportation System) qui permettra, sur une voie dédiée entre Pau et Biarritz, de lancer des voitures sans chauffeur. Ici, le véhicule pourra se transformer en caravane high-tech » explique-t-il. « Avec ce type d’expérience, la notion de passager passif et de conducteur actif est totalement révolue ! » a-t-il conclu.

(Atelier groupe BNP Paribas – 18/11/2003)