(LIS), organisme chargé d'attirer en Ecosse les investisseurs anglais et étrangers, moyennant avantages fiscaux et diverses subventions, les centres d'appel (Calling Centers) sont aujourd'hui une a...

(LIS), organisme chargé d'attirer en Ecosse les investisseurs anglais et étrangers, moyennant avantages fiscaux et diverses subventions, les centres d'appel (Calling Centers) sont aujourd'hui une activité en pleine croissance dans le pays. Avec 123 000 salariés, le Royaume-Uni est le premier pays européen dans ce secteur. Près de 130 centres sont déjà implantés en Ecosse. Le Centre d'appel d'IBM de Greenock, situé à proximité de Glascow, reçoit 1 800 appels par jour. Visant une clientèle de professionnels et de revendeurs, 260 personnes offrent, via leur écran et le réseau télécom, un support technique associé à une plate-forme de vente en ligne "une vingtaine de francophones y travaillent dédiés au marché hexagonal, qui reçoivent entre 20 et 25 appels par jour". Chez BT, il s'agit avant tout de vendre, que ce soit la boîte à lettre vocale, où le signal d'appel en passant par des services liés aux numéros d'appel les plus couramment utilisés ... De douze personnes, lors du lancement en 1993, le site comptera à la fin de l'année 500 collaborateurs dont la moyenne d'âge se situe entre 24-25 ans. Les abonnés sont appelés trois fois par an "juste pour garder le contact". Satisfait du succès, George Munro, directeur opérationnel du centre explique "80 % des appels conduisent à une vente. Dans le cas d'une campagne par courrier, vous êtes heureux si vous obtenez entre 4 et 8 % de succès" "la vente d'un contrat génère en moyenne une minute de trafic supplémentaire par jour et par foyer", soit 400 millions de livres sterling de plus dans les caisses de BT. (La Tribune - 13/10/1997)