Pour faire face à Skype, Wengo, filiale de Neuf Cegetel spécialisée dans le voix sur IP joue la carte de l'Open Source et de l'interopérabilité. Dernière annonce en date pour Wengo, qui affirme...

Pour faire face à Skype, Wengo, filiale de Neuf Cegetel spécialisée dans le voix sur IP joue la carte de l'Open Source et de l'interopérabilité. Dernière annonce en date pour Wengo, qui affirme recueillir près de 12 000 nouveaux clients par jour, dont 28 % en France : le développement d'un plugin pour intégrer son logiciel directement dans le navigateur de la fondation Mozilla, Firefox.
Communications audio ou vidéo gratuites de PC à PC et appels illimités vers des téléphones fixes seront à partir du 15 février prochain directement accessibles, depuis une barre latérale, dans le navigateur Firefox, via l'installation d'un plugin développé par Wengo.
La filiale de Neuf Cegetel reconnaît s'être inspirée du modèle de Firefox en utilisant des briques de logiciels Open Source pour développer son logiciel de téléphonie, le Wengophone. "C'était un choix naturel pour concurrencer vite et à moindre coût les acteurs du marché", explique son PDG, David Bitton au quotidien Les Echos .
Alors que beaucoup critiquent Skype, leader du marché, pour avoir fait le choix d'une technologie propriétaire, Wengo a fait le choix pour sa messagerie instantanée du protocole ouvert SIP, dont l'intérêt réside dans la possibilité d'établir simplement des passerelles vers d'autres logiciels du même type. L'équipe de développement de Wengo projette par ailleurs d'intégrer rapidement le protocole Jabber pour la gestion de la messagerie instantanée et la présence en ligne.
En faisant son entrée dans Firefox, le Wengophone devrait permettre de lancer un appel d'un simple clic sur un numéro de téléphone. En attendant le lancement du Beautiful Phone , actuellement testé par Neuf Cegetel, capable de basculer automatiquement des réseaux GPRS vers le Wi-Fi et une connexion large bande lorsque ces derniers sont disponibles.
Un frein toutefois limite le développement de Wengo : pour le moment, les utilisateurs n'utilisent que peu les services payants (appels vers des lignes fixes ou mobiles), et la société peine encore à trouver un modèle économique viable.
(Atelier groupe BNP Paribas - 25/01/2006)