et en Italie. Opérateur revendeur de télécommunications dédié aux PME-PMI, Western Telecom a trois métiers “la croissance, les services et la communication” selon son fondateur Edmond Cohen. Deva...

et en Italie. Opérateur revendeur de télécommunications dédié aux PME-PMI, Western Telecom a trois métiers “la croissance, les services et la communication” selon son fondateur Edmond Cohen. Devant réaliser cette année un chiffre d’affaires de 60 millions de F, Western Telecom prévoit d’atteindre l’an prochain les 200 millions. Edmond Cohen explique la croissance légèrement plus faible que prévue cette année par le report en 1999 d’une acquisition et surtout par la stratégie “très agressive” de France Télécom visant à baisser les prix de détail tout en augmentant les prix de l’interconnexion, ce qui réduit les marges des opérateurs émergents. “Notre ambition de survie, c’est de raisonner à l’échelle européenne”. Aussi, après l’ouverture en Belgique d’une plate-forme opérationnelle depuis le début du mois, Western Telecom devrait s’installer avant la fin de l’année en Allemagne. Tout en abandonnant l’idée de s’implanter en Espagne, l’opérateur vise aussi la Suisse et l’Italie.

Revendiquant en France 15 % de part de marché, Western Telecom continue son développement et lance à destination des PME-PMI une nouvelle offre commerciale baptisée “communication globale avancée” couplant téléphonie fixe et ressources d’un réseau virtuel privé. Ainsi, pour la première fois en France, le salarié d’une PME disposant de plusieurs sites pourra, de son poste, disposer d’une messagerie universelle lui permettant de recevoir depuis son ordinateur, fax, e-mail et messages vocaux. (La Tribune 27/10/1998)