Depuis décembre 2002, un nouveau type d’offre a fait son apparition sur le marché du haut débit grand public : l’ADSL fourni directement par des opérateurs tiers, comme Free ou 9 Telecom ...

Depuis décembre 2002, un nouveau type d’offre a fait son apparition sur le marché du haut débit grand public : l’ADSL fourni directement par des opérateurs tiers, comme Free ou 9 Telecom, grâce au dégroupage partiel de la boucle locale. Selon le tableau de bord du dégroupage au 1er février 2003 que vient de publier l’ART, 9 027 lignes étaient dégroupées en dégroupage partiel, au 1er février, après deux mois d’existence de ces offres. La majorité de ces lignes sont sur Paris et sa banlieue, ainsi qu’à Lyon, Marseille ou bien encore Nice. Le développement de cette solution dans d’autres zones, déjà équipées pour le dégroupage, est en cours. Parallèlement à ces nouvelles offres, le dégroupage total, effectif depuis près d’un an, destiné à construire des offres à forte valeur ajoutée pour les entreprises, poursuit sa croissance. 1 413 lignes sont à ce jour totalement dégroupées. Au 1er février 2003, l’accès à la boucle locale par les opérateurs entrants concerne donc 10 440 lignes. 7 nouveaux sites ont été équipés pour le dégroupage en banlieue parisienne, dans le Val de Marne et la Seine Saint-Denis. Par ailleurs, les opérateurs alternatifs ont étendu leur réseau DSL à de nouvelles régions. Des commandes de sites ont ainsi été effectuées sur une dizaine de villes de province. Ces sites seront équipés au cours du 1er trimestre. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 13/02/2003)