En 1998, Nokia a enregistré un chiffre d'affaires de 79,23 milliards de marks finlandais, en hausse de 51 %, et un résultat imposable de 14,6 milliards de marks finlandais (2,475 milliards d'euros...

En 1998, Nokia a enregistré un chiffre d'affaires de 79,23 milliards de marks finlandais, en hausse de 51 %, et un résultat imposable de 14,6 milliards de marks finlandais (2,475 milliards d'euros), contre 8,37 milliards de marks finlandais en 1997. S'étant affirmé en 1998 comme le premier fournisseur mondial de téléphones mobiles, Nokia a vendu 40,8 millions de terminaux sur un total de 163 millions, soit une part de marché de près de 25 %. Au cours du dernier exercice, l'activité "téléphones mobiles" s'élève à 47,98 milliards de marks finlandais, soit une hausse de 74 %. Le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 114 % sur le seul quatrième trimestre. La partie infrastructure s'élève, pour sa part, à 26,1 milliards de marks finlandais, soit une croissance de 39 %. Avec 58 % des ventes, l'Europe demeure le premier marché de Nokia, devant les Amériques (21 %) et l'Asie (21 %). Pour 1999, Nokia veut conforter sa position de premier fabricant mondial de téléphones et souhaite réaliser une croissance de 25 à 35 % de ses ventes. Pour accroître ses parts de marché, Nokia va prochainement étoffer sa gamme de nouveaux terminaux "1999 sera une année plus difficile, mais nous n'avons pas l'intention d'augmenter nos parts de marché au détriment de notre rentabilité". (Le Figaro - 30-31/01 - Les Echos - La Tribune - 1er/02/1999)