Selon Logica, 26 % de la trentaine d'institutions financières françaises interrogées récemment déclarent envisager le lancement de services bancaires sur GSM avant trois ans, 10 % dans un délai supé...

Selon Logica, 26 % de la trentaine d'institutions financières françaises interrogées récemment déclarent envisager le lancement de services bancaires sur GSM avant trois ans, 10 % dans un délai supérieur à trois ans, 64 % ne se prononcent pas. 18 % de ces banques prévoient des applications avec cartes à puce (recharge du PME sur le téléphone portable, par exemple), 8 % sans cartes à puce. Ce nouveau média est plutôt considéré par les banques comme un outil de fidélisation de leur clientèle qu'un moyen de conquête. La complexité des partenariats à mettre en oeuvre pour lancer une offre globale sur téléphone mobile avec par exemple un opérateur télécom et un constructeur de combiné mobile est le principal obstacle invoqué par les banques. (Technologies Bancaires - janvier 1999)