Deux ans après la mise en place du réseau 3G d'Orange et de SFR, Bouygues Telecom, qui misait jusqu'à présent sur la technologie EDGE, annonce à son tour l'ouverture de son...

Deux ans après la mise en place du réseau 3G d'Orange et de SFR, Bouygues Telecom, qui misait jusqu'à présent sur la technologie EDGE, annonce à son tour l'ouverture de son propre réseau en avril 2007.
 
Pionnier de la technologie EDGE, une évolution du GPRS, pour offrir du haut-débit mobile (120kb/s) aux utilisateurs, Bouygues se lance dans la technologie HSDPA (High Speed Downlink Packet Access), qui promet un débit de 1.8Mb/s. En s'attaquant directement au très haut débit 3G+, Bouygues saute l'étape de l'UMTS (384kb/s).
 
Pour le moment, seules 20% de la population devrait en bénéficier, contre 60% pour les réseaux 3G/UMTS d'Orange et de SFR. Bouygues s'aligne également quant à la population visée : comme Orange et son option Orange Business Everywhere, le FAI s'adressera tout d'abord aux seuls professionnels avant d'étendre son offre au grand public au premier semestre 2007.
 
Grand perdant du secteur du haut débit avec 200000 abonnés EDGE seulement à son actif, Bouygues Telecom tente avec le HSDPA de revenir dans la course et de s'imposer dans le très haut débit. Face à SFR qui propose cette technologie depuis quatre mois déjà, le combat est loin d'être fini.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 26/09/2006)