Dans un communiqué, Richard Notebaert, le PDG d’Ameritech, souligne “ATT et MCI WorldCom installés dans leur duopole confortable ne veulent pas d’un nouveau concurrent. Mais les consommateurs sont...

Dans un communiqué, Richard Notebaert, le PDG d’Ameritech, souligne “ATT et MCI WorldCom installés dans leur duopole confortable ne veulent pas d’un nouveau concurrent. Mais les consommateurs sont intelligents et comprennent que notre alliance leur donnera davantage de choix”. Annoncée en mai dernier, la fusion a déjà reçu jeudi l’accord des actionnaires de SBC. Elle devrait être finalisée à la mi-1999. De son côté, la FCC enquête pour savoir si les projets de fusions entre des compagnies de téléphone locales et régionales aux Etats-Unis vont dans l’intérêt du public. (Les Echos 14/12/1998)