Malgré la notion française de « service universel », les zones couvertes par l’ADSL restent en France très inégalement réparties. Selon le cabinet d’études Tactis, fin 2002, 17 départements...

Malgré la notion française de « service universel », les zones couvertes par l’ADSL restent en France très inégalement réparties. Selon le cabinet d’études Tactis, fin 2002, 17 départements français possédaient moins d’un tiers de leur population connectable à l’ADSL.Le département de l’Ariège étant le dernier d’entre eux, avec seulement 19 % de taux de couverture ! Lassé d’attendre un geste du côté des opérateurs, le Conseil général de l’Ariège a réuni à Foix, le 15 avril dernier, « les assisses du défi numérique dans les départements de montagne ».Ces dernières ont amené le lancement d’un programme d’accès rapide à Internet ayant le même coût d’abonnement que dans les zones urbaines. L’objectif est d’atteindre 62 % de taux de couverture ADSL en 2010. Pour y parvenir, le département de l’Ariège débloquera 25 millions d’euros sur huit ans. Un coût supplémentaire que les habitants des grandes villes n’ont pas à payer.(Atelier groupe BNP Paribas – 18/04/2003)