L'équipementier finlandais Ericsson vient de remporter un contrat de 32 millions de dollars pour fournir à Scancom, l'opérateur leader du Ghana, des équipements et services visant à mettre en...

L’équipementier finlandais Ericsson vient de remporter un contrat de 32 millions de dollars pour fournir à Scancom, l’opérateur leader du Ghana, des équipements et services visant à mettre en place un réseau cellulaire dans le pays. Scancom implémentera des technologies GSM, incluant du WAP (Wireless Application Protocol) et la fonctionnalité MMS (Multimedia Messaging Service) sur ce qui sera le premier réseau Edge du continent africain. Scancom détient aujourd’hui 67 % de parts de marché au Ghana, et prévoit une forte expansion de son nombre d’abonnés ; actuellement, l’opérateur travaille à la réactualisation de son réseau, pour que celui-ci supporte un trafic plus important. De l’autre côté du continent africain, l’Erythrée a lancé cette semaine la construction de son premier réseau de téléphonie mobile. Entièrement public, le réseau a été construit par Tecore Wireless Systems et sera géré par l’opérateur Eritel. Le gouvernement table sur 65.000 nouveaux abonnés à la téléphonie mobile les 12 premiers mois d’existence du réseau. Une prévision peut-être un peu trop optimiste, dans un pays où l’on ne compte que 40.000 lignes fixes et où un combiné portable coûte en moyenne 175 euros – quand le revenu annuel moyen est estimé à moins de 570 euros. (Atelier groupe BNP Paribas – 25/03/2004)