Les groupes Alcatel et Nokia testent en commun l'interopérabilité de leurs équipements GPRS (General Packet Radio Service). Le GPRS accroît le potentiel des réseaux de téléphonie mobile afin de ...

Les groupes Alcatel et Nokia testent en commun l'interopérabilité de leurs équipements GPRS (General Packet Radio Service). Le GPRS accroît le potentiel des réseaux de téléphonie mobile afin de permettre l'accès à Internet. Les tests permettront de s'assurer de la compatibilité entre les systèmes afin de pouvoir accélérer la commercialisation du GPRS. La plupart des opérateurs européens de téléphonie mobile mettront en oeuvre le GPRS dès l'an prochain. Il sera ensuite remplacé, d'ici deux à trois ans, par les appareils de troisième génération de type UMTS. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)