Cette usine employant 830 salariés sera reconvertie en une usine de fabrication de sous-systèmes intégrés (interfaces en amplificateurs optiques) pour Alcatel Optronics. La forte demande du marché e...

Cette usine employant 830 salariés sera reconvertie en une usine de fabrication de sous-systèmes intégrés (interfaces en amplificateurs optiques) pour Alcatel Optronics. La forte demande du marché en sous-systèmes optiques générant des besoins de capacité additionnelle est à l’origine de ce projet. Par ailleurs, la baisse du marché des terminaux mobiles permet de concentrer l’intégralité de la production de terminaux mobiles GSM d’Alcatel sur son seul site de Laval. Pour gérer cette croissance due à l’explosion du trafic lié à l’Internet, Alcatel Optronics va quadrupler en dix huit mois (de juillet 2000 à décembre 2001) ses capacités de production en composants optiques, en augmentant notamment sa production de sous-systèmes optiques intégrés. Le transfert des équipes actuelles d’Illkirch vers l’activité d’Alcatel Optronics se fera au fur et à mesure de la montée en puissance des besoins en sous-systèmes optiques. Parallèlement, la production GSM sera recentrée sur le site situé à Laval. Les premiers modules optiques fabriqués à Illkirch seront livrés aux clients dès cet été. 260 personnes devraient déjà travailler à la fabrication optique en décembre 2001. Ils seront 570 d’ici juin 2002. L’objectif est de terminer le transfert des salariés concernés d’ici la fin 2002. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/05/2001)