Canada. En passe de fusionner avec son compatriote SBC, Ameritech vient d'annoncer qu'il allait prendre 20 % du capital de Bell Canada à l'occasion d'une vaste réorganisation du groupe canadien ...

Canada. En passe de fusionner avec son compatriote SBC, Ameritech vient d'annoncer qu'il allait prendre 20 % du capital de Bell Canada à l'occasion d'une vaste réorganisation du groupe canadien BCE, moyennant 3,4 milliards de dollars. Le groupe BCE va en effet éclater en deux entités. BCE va céder à sa filiale Bell Canada 65 % de sa société de téléphonie mobile (BCE Mobile - 2 millions d'abonnés), 21,5 % de Teleglobe, un fournisseur de services de télécoms internationaux, ainsi que ses participations dans six compagnies régionales. Présente en Asie et en Amérique latine, Bell Canada mise sur son nouveau partenaire pour trouver des débouchés internationaux. Basée à Chicago, Ameritech est présente notamment en Belgique via Belgacom, au Danemark et en Hongrie via Tele Danemark ainsi qu'en Norvège (Matav) et en Nouvelle Zélande. Comptant des clients dans 50 états américains, la compagnie régionale revendique des intérêts capitalistiques dans onze pays. Ses activités vont des services de communications locales et longue distance, au transfert de données, à Internet, au câble et à la téléphonie mobile. (La Tribune - les Echos - 25/03/1999)