Sa filiale britannique http://www.aol.co.uk va, à compter du mois d'août, lancer un service d'accès Internet gratuit, baptisé Netscape Online. L'accès à la hotline devrait aussi être gratuit. S'...

Sa filiale britannique http://www.aol.co.uk va, à compter du mois d'août, lancer un service d'accès Internet gratuit, baptisé Netscape Online. L'accès à la hotline devrait aussi être gratuit. S'étant refusé jusqu'à présent à suivre en Grande-Bretagne la tendance de l'accès à Internet au prix de la communication locale, l'ISP s'était laissé distancer par FreeServe (Dixons). Après avoir diminué de 45 % le prix de ses abonnements au Royaume-Uni, AOL.UK a lancé mi-mai une première série d'expérimentation pour tester cette nouvelle formule de tarification, notamment à travers un accès via un numéro vert 0800. Rien n'indique pour l'instant une généralisation de Netscape Online à l'échelle européenne. Si sa maison mère américaine (http://www.aol.com) se rémunère largement par la vente de ses abonnements (chiffre d'affaires de 1,1 milliard de dollars, dont 85 % proviennent des abonnements au premier trimestre 1999), AOL Europe devra trouver une source de revenus alternative, en compensant la perte de revenus des abonnements au travers des reversements des opérateurs entrants, par la publicité et le commerce électronique ou en proposant un accès Internet payant, mais à haut débit. (Le Quotidien du Multimédia - 29/06/1999)