Un juge fédéral de Portland (Oregon) vient d'ordonner à ATT, deuxième opérateur du câble américain depuis le rachat de TCI, d'ouvrir son accès au câble et de respecter ainsi les conditions imposées ...

Un juge fédéral de Portland (Oregon) vient d'ordonner à ATT, deuxième opérateur du câble américain depuis le rachat de TCI, d'ouvrir son accès au câble et de respecter ainsi les conditions imposées par la ville pour le transfert de la concession de TCI à ATT. Le juge affirme que l'obligation d'ouverture fait partie des pouvoirs constitutionnels d'une ville et d'un comté, ouvrant ainsi la voie à d'autres initiatives locales. Jusqu'à présent, la possibilité offerte aux réseaux câblés de réserver l'accès à Internet à leurs seuls services constituait l'un des principaux attraits de l'arrivée en force d'ATT dans le câble. Toutefois, rien n'est encore joué. Non seulement ATT à décidé de faire appel, mais les spécialistes estiment que la FCC pourrait aller contre la décision du juge de l'Orégon. En effet, le régulateur américain estime qu'obliger ATT et les autres câblo-opérateurs à ouvrir leur accès briserait l'émergence et le développement d'autres technologies de transmission à haut débit du type DSL. (La Tribune - 7/06/1999)