Omnitel "a dépassé tous ses objectifs" en 1997. Deuxième opérateur de téléphone mobile en Italie derrière Telecom Italia Mobile (9,3 millions d'abonnés fin 1997), Omnitel a vu le nombre de ses abon...

Omnitel "a dépassé tous ses objectifs" en 1997. Deuxième opérateur de téléphone mobile en Italie derrière Telecom Italia Mobile (9,3 millions d'abonnés fin 1997), Omnitel a vu le nombre de ses abonnés passer de 700 000 fin 1996 à 2,5 millions fin 1997 et 3,1 millions aujourd'hui. Etant parvenu à réduire ses pertes nettes de 589 milliards de lires en 1996 à 140 milliards de lires (420 millions de F) en 1997, Omnitel a réalisé un chiffre d'affires de 1,835 milliards de lires (5,5 milliards de F), soit une hausse de 145 %. Son directeur général, Silvio Scaglia espère dégager en 1998 son premier bénéfice net. Avec un taux de pénétration du téléphone cellulaire déjà supérieure à 20 %, l'Italie se classe loin devant l'Allemagne ou la France (10 %), en n'étant dépassée seulement que par les pays d'Europe du Nord comme la Finlande (40 %), la Norvège (37,5 %), la Suède (33,5 %) et le Danemark (29 %). Sans toutefois avoir encore de projet précis, Omnitel a lancé des études pour utiliser Internet pour les communications internationales. Selon Silvio Scaglia, Omnitel propose déjà des prix inférieurs sur l'international à ceux de TIM (50 % de moins sur les Etats-Unis par exemple). 4 000 milliards de lires dont 700 milliards l'an passé ont été investis par Omnitel depuis sa création il y a quatre ans. (Les Echos - 27/03/1998)