Pour tenter de capter une partie du marché français des télécommunications d’entreprises (PME-PMI essentiellement), Belgacom veut désormais disposer de plusieurs boucles locales, comme dans la métro...

Pour tenter de capter une partie du marché français des télécommunications d’entreprises (PME-PMI essentiellement), Belgacom veut désormais disposer de plusieurs boucles locales, comme dans la métropole lilloise. Les premières boucles en fibre optique sont en cours de déploiement à Paris (cinquante km) et à Lyon. Le groupe pourrait, à terme, investir dans d’autres agglomérations, soit seul, soit en partenariat avec les collectivités locales. Installé depuis 1997 dans la région lilloise, Belgacom dispose déjà d’une part de marché de 10 % sur le segment des PME-PMI. Belgacom propose un accès à son réseau via le préfixe 1659 pour servir d’éventuels clients hors des zones de couverture de ses boucles locales. Enfin, pour attaquer le marché grand public, le groupe veut développer de nouveaux partenariats, comme celui conclut en début d’année avec le groupe Auchan (100 000 utilisateurs réguliers, plus de 20 000 par jour). Belgacom France a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires de 20 millions de F pour un résultat d’exploitation négatif de 120 millions. (Les Echos - La Tribune - 25/09/1998)