Bouygues a présenté hier ses résultats. Aprés avoir généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,5 milliard de F (300 millions en 1996), les télécommunications tablent pour 1998 sur 4,4 milliards...

Bouygues a présenté hier ses résultats. Aprés avoir généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,5 milliard de F (300 millions en 1996), les télécommunications tablent pour 1998 sur 4,4 milliards. Toutefois, alors que l'ensemble des métiers marque une progression, les pertes de 300 millions de F de Bouygues Télécom ont amputé le bénéfice net consolidé du groupe. Selon le communiqué du groupe, "la perte comptable de Bouygues Télécom a diminué le bénéfice net consolidé (part du groupe) de 300 millions en 1997, contre 134 millions en 1996, et la perte comptable d'Infomobile (radiomessagerie Kobby) a diminué le bénéfice net consolidé (part du groupe) de 175 millions en 1997 contre 92 millions en 1996". Face à ces pertes, Bouygues note "un profit de 623 millions de F, déjà constaté dans les comptes au 30 juin 1997, lié à la prise de participation de STET dans BDT, société holding qui contrôle Bouygues Télécom. Un profit de même nature avait été pris en compte en 1996 à hauteur de 260 millions de F". (Les Echos - La Tribune - 01/04/1998