sa participation dans CRT. Ayant terminé avec succès son augmentation de capital de 17 milliards de F, Telefonica dispose désormais des fonds nécessaires pour participer à la privatisation de l'opé...

sa participation dans CRT. Ayant terminé avec succès son augmentation de capital de 17 milliards de F, Telefonica dispose désormais des fonds nécessaires pour participer à la privatisation de l'opérateur brésilien Telebras. Ayant déjà pris pour 655 millions de dollars une participation en décembre 1996 de 35 % dans CRT (compagnie du Rio Grand do Sul), Telefonica espère porter, lors de la privatisation totale de cette dernière mi-juin, sa participation à 83 %. Un prix minimum de 926,4 millions de dollars a été fixé par l'Etat brésilien pour la vente de 52 % supplémentaires de CRT. Par ailleurs, à l'occasion d'une privatisation susceptible de rapporter au gouvernement brésilien 30 milliards de dollars, l'opérateur Telebras doit être scindé en douze entités (trois opérateurs de téléphonie fixe, huit opérateurs de téléphonie mobile, un opérateur longue distance). Telefonica sera candidat à l'achat de l'un des trois opérateurs de téléphonie fixe, Tele Centro-Sul (TCS). TCS (5,6 millions environ de lignes, 37 000 employés) couvrira 8 Etats brésiliens représentant 25 % du PIB du pays. Telefonica participera à la privatisation de TCS en compagnie de ses filiales argentine et chilienne et du groupe multimédia brésilien RBS. Pour Telefonica, déjà présent en Argentine, au Pérou, au Chili, au Vénézuela, l'Amérique latine est une prioriété. (Les Echos - 18/05/1998)