Cellnet. Le gouvernement britannique vient non seulement d'autoriser British Telecom a racheter la participation de 40 % que détient Securisor dans Cellnet, mais vient aussi de lui accorder l'au...

Cellnet. Le gouvernement britannique vient non seulement d'autoriser British Telecom a racheter la participation de 40 % que détient Securisor dans Cellnet, mais vient aussi de lui accorder l'autorisation de se porter candidat à l'une des licences de la troisième génération de téléphone mobile (basées sur la technologie UMTS) qui feront l'objet d'un appel d'offres en juin prochain. Le ministre de l'industrie britannique s'est en effet déclaré "prêt à supprimer" les restrictions plafonnant la participation de BT dans Cellnet, à condition que celle-ci soit détenue par une société aux comptes séparés "afin d'assurer que BT ne verse pas de subventions indues ou n'exerce pas de discrimination indue en faveur de Cellnet". Tout en précisant qu'il n'avait entamé aucune négociation avec Securisor sur le prix de cette participation, BT s'est félicité de ce revirement. Créé il y a quinze ans, Cellnet est aujourd'hui avec plus de 4 millions d'abonnés, le numéro deux du téléphone mobile au Royaume-Uni derrière Vodafone. (Les Echos - La Tribune - 1er/02/1999)