Détenant 30,45 % du second opérateur de téléphonie mobile espagnol Airtel, le Banco Santander Central Hispano (BSCH) vient de signer un pacte avec un groupe de caisses d'épargne contrôlant ensembl...

Détenant 30,45 % du second opérateur de téléphonie mobile espagnol Airtel, le Banco Santander Central Hispano (BSCH) vient de signer un pacte avec un groupe de caisses d'épargne contrôlant ensemble 13,13 % d'Airtel. Cette alliance, prévue pour les prochains jours, comporterait notamment des options d'achats réciproques sur les participations détenues par les signataires du pacte. Le BSCH et ses alliés BBK (4,76 %), Kutxa (4,01 %) Caja Asturias (2,18 %) et Unicaja (2,18 %) représenteront ainsi 43,58 % d'Airtel, contre 56,42 % pour le noyau dur formé autour d'Airtouch (21,7 %) et de BT (17,81 %) avec la participation d'Acciona (10,85 %) de la Corporation financière Alba (2,73 %) et de Juan Abello (3,32 %). Le BSCH estime, de toute évidence, pouvoir renverser la situation en sa faveur ou occuper une position de force lui permettant de participer à la gestion d'Airtel. Revendiquant 2,640 millions d'abonnés, soit un tiers du marché, Airtel prévoit pour cette année un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros (60 % de plus qu'en 1998) et un résultat net de 150 millions d'euros (dix fois plus qu'en 1998). (Les Echos - 7/06/1999)