Citant les dirigeants de l’Oftel, le quoditien anglais The Guardian annonce que BT aurait vu sa part de marché sur le segment des communications internationales des entreprises chuter de 57,4 % en 1...

Citant les dirigeants de l’Oftel, le quoditien anglais The Guardian annonce que BT aurait vu sa part de marché sur le segment des communications internationales des entreprises chuter de 57,4 % en 1996 à 37,1 %. Son principal concurrent, C&W Communications (filiale de Cable & Wireless) détiendrait désormais 41,6 % de ce marché. Alors que l’ensemble des communications internationales professionnelles ont généré, au cours du second trimestre 1998, un chiffre d’affaires de 202 millions de livres (176 millions un an plus tôt), la part réalisée par BT chute de 84,1 millions à 75,1 millions. (La Tribune Les Echos - 07/08/1998)