Cegetel affirme qu'elle proposera ses premiers services xDSL dès la mi-2000, ce qui lui ouvrirait 2/3 des lignes des entreprises, notamment celles des PME/PMI. Elle proposera des accès à 2 Mbit/s....

Cegetel affirme qu'elle proposera ses premiers services xDSL dès la mi-2000, ce qui lui ouvrirait 2/3 des lignes des entreprises, notamment celles des PME/PMI. Elle proposera des accès à 2 Mbit/s. France Télécom aurait accepté de louer cette infrastructure qui coûterait environ 80 % de la valeur de l'abonnement par ligne téléphonique. Selon Franck Boulben, directeur de la stratégie, le matériel xDSL et les liens de transmission coûteront pour leur part "de 5 000 à 10 000 F par ligne". Cegetel mise sur la fibre optique et les technologies radio pour les débits supérieurs. Coûteuse à déployer, la première est réservée aux zones de forte densité exigeant de hauts débits. Cegetel a déjà déployé 17 boucles locales optiques en Ile-de-France. Il s'apprête à en ouvrir à Lille et à Lyon "à la fin de l'année 1998, nous avions connecté deux cents immeubles". Cegetel consacre au total 2 milliards de F à son programme de boucles optiques d'entreprise. Les technologies radio point-multipoints sont utilisées pour raccorder les zones de moindre densité, mais exigeant des débits significatifs. Des expérimentations sont en cours sur plusieurs sites avec des fréquences différentes : bande de 28 GHz à Lille et Lyon, et de 3,5 GHz à Nantes. Toutefois, à Nantes, les fréquences sont occupées par TDF. Les premiers déploiements sont programmés pour l'an 2000. (Réseaux & Télécoms - 22/01/1999)