Dix jours à peine après les baisses de tarifs annoncées par France Télécom, Cegetel contre attaque. Philippe Germond, son directeur général, vient en effet d'annoncer "au moment où France Téléco...

Dix jours à peine après les baisses de tarifs annoncées par France Télécom, Cegetel contre attaque. Philippe Germond, son directeur général, vient en effet d'annoncer "au moment où France Télécom augmente son abonnement, nous, nous supprimons le nôtre", l'abonnement au 7 coûtait jusqu'ici 10 F par mois. A partir du 1er mars, outre cette "économie de 120 F par an", le client du "7" bénéficiera également d'une baisse des prix de 10 à 23 % (la minute heure pleine pour les communications interurbaines sera facturée 90 centimes, contre 1 F chez France Télécom, la minute heure creuse 42 centimes du lundi au samedi et 37 centimes le dimanche, contre 50 centimes). "Nous continuerons donc à être moins cher que France Télécom en dépit de ses nouveaux tarifs. Pour les communications nationales, dont nous baissons le prix de 12 %, nous restons entre 10 et 25 % moins cher. Nous diminuons les prix de 23 % le dimanche, ce qui nous rend 25 % moins cher que France Télécom. Enfin, à l'international, nous restons 10 à 20 % moins cher que l'opérateur historique". A compter du 1er avril, Cegetel devrait, en outre, commercialiser trois formules baptisées "2 en 1" proposant à la fois au consommateur un abonnement au téléphone fixe 7 et au téléphone mobile SFR : 8 heures de communications pour 495 F, 12 heures pour 685 F et 16 heures pour 845 F. (Le Parisien - La Tribune - Les Echos - Le Figaro - 19/02 - Le Figaro - 22/02/1999)