Selon Philippe Germond, son directeur général, Cegetel espère atteindre pour l'exercice en cours un résultat d'exploitation de 2 milliards de F (300 millions d'euros), contre 23,8 millions d'euros...

Selon Philippe Germond, son directeur général, Cegetel espère atteindre pour l'exercice en cours un résultat d'exploitation de 2 milliards de F (300 millions d'euros), contre 23,8 millions d'euros en 1998. Le chiffre d'affaires devrait progresser en un an de 50 % (2,88 milliards d'euros en 1998). Revendiquant 80 % de la part de marché prise sur France Télécom par la concurrence, Philippe Germond maintient son objectif de 20 % de part de marché en 2003 sur le "7" et de 1 million de lignes à la fin de cette année. SFR devrait, pour sa part, détenir à la fin de 1999 une part de marché de 38 % en volume et compter 6 millions d'abonnés. En 1999, Cegetel investira près de 7 milliards de F (8 milliards ont été investis en 1998). Afin que France Télécom accepte de dégrouper ses boucles locales pour ouvrir ce marché à la concurrence, Cegetel maintient la pression "la consultation est lancée à l'ART et une décision devrait être prise fin 1999". (La Tribune - Le Parisien - Le Figaro - Les Echos - 19/03/1999)