Afin d'ouvrir le secteur à la concurrence, la régie publique de télécommunications chinoise, China Telecom, va être scindée en quatre sociétés. Ses activités seront séparées entre le téléphone fix...

Afin d'ouvrir le secteur à la concurrence, la régie publique de télécommunications chinoise, China Telecom, va être scindée en quatre sociétés. Ses activités seront séparées entre le téléphone fixe, les télécommunications mobiles, les services de messagerie et les télécommunications par satellite. Face au petit China Unicom, seul autre opérateur autorisé à fonctionner sur une base nationale, disposant de 130 millions de yuans d'actifs (15,7 millions de dollars), China Telecom (560 milliards de yuans d'actifs, soit 67,6 milliards de dollars) représente 95 % environ du marché national des télécommunications. Voulant accroître ses échanges avec les autres pays dans le secteur des télécommunications, la Chine va autoriser l'arrivée de capitaux étrangers. La Chine a également autorisé l'ouverture de réseaux mobiles à la norme CDMA sur son territoire. (Les Echos - La Tribune - 8/04/1999)