étrangers. L'opérateur de télécommunications a reçu les sommations de son ministère de tutelle. Avant la fin du mois, il va devoir "faire le ménage" dans ses accords de partenariat avec les inve...

étrangers. L'opérateur de télécommunications a reçu les sommations de son ministère de tutelle. Avant la fin du mois, il va devoir "faire le ménage" dans ses accords de partenariat avec les investisseurs étrangers. Le ministère de l'Industrie et de l'Information a réaffirmé le 30 août dernier que les coopérations entre une entreprise chinoise et un partenaire sino-étranger, comme ceux passés par China Unicom, contrevenaient à la politique gouvernementale actuelle. China Unicom a signé 46 contrats de ce genre pour un montant total de 1 milliard de dollars, contrats qui lui ont permis de contourner l'interdiction sur les investissements étrangers directs dans l'industrie des télécommunications. Tous ces contrats vont devoir un à un être revus dans de brefs délais. Sur les 46 contrats signés, 43 concernent les télécommunications fixes ou mobiles. 30 sociétés joint-venture sont impliquées. Actuellement, la Chine interdit les investissements étrangers dans le domaine des télécommunications. Néanmoins, elle s'est engagée à les autoriser à hauteur de 49 % et jusqu'à 51 % dans les services à valeur ajoutée et de messagerie. (Christine Weissrock - 10/09/1999)