La Cogema a décidé de débrancher toutes les installations, de la Hague à Marcoule en passant par Cadarache et Pierrelatte, pendant la période critique autour du 1er janvier prochain, pour éviter que...

La Cogema a décidé de débrancher toutes les installations, de la Hague à Marcoule en passant par Cadarache et Pierrelatte, pendant la période critique autour du 1er janvier prochain, pour éviter que les problèmes informatiques liés au passage à l'an 2000 n'entraînent des défaillances dans ses sites nucléaires. Les astreintes seront renforcées, des stocks de sécurité constitués et des groupes électroniques mis en route avant la date fatidique au cas où le réseau d'EDF tomberait en panne. L'usine d'enrichissement de l'uranium du Tricastion, Eurodif, restera seule en service. Jean Syrota a expliqué hier "elle est conçue pour fonctionner en continu. Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour minimiser les risques, mais cela reste un gros souci". (Les Echos - 02/04/1999)