stratégie en Espagne. (voir la revue de presse du 02/03). Sans attendre l'adjudication de la troisième licence de téléphonie fixe prévue pour la mi-mai, Lince promet d'investir en dix ans 8,28 mil...

stratégie en Espagne. (voir la revue de presse du 02/03). Sans attendre l'adjudication de la troisième licence de téléphonie fixe prévue pour la mi-mai, Lince promet d'investir en dix ans 8,28 milliards de F (4 milliards sont exigés dans l'appel d'offres) et de créer 3 000 emplois directs. S'il est retenu, Lince prévoit de prendre 4,5 % du marché en cinq ans et 10 % d'ici à 2007 "l'équivalent d'un volume d'affaires de 7 milliards de F". Le consortium présentera également sa candidature à la troisième licence de téléphonie mobile qui sera adjugée le 30 juin (voir l'article ci-dessus) "la téléphonie mobile espagnole aura dans cinq ans 10 millions d'abonnés, contre 4 millions aujourd'hui". Lince pourra ainsi offrir à ses clients "un paquet" global de services incluant la téléphonie fixe et mobile et une douzaine de canaux de télévision câblée dans un premier temps. Dans la mesure ou les "alliés naturels" de France Télécom, Deutsche Télékom et Sprint ont une option d'achat sur 20 % du capital de Lince, l'opérateur français devrait voir sa participation actuelle de 69 % passer à 34 %, la part de Cableuropa passera elle de 1 à 16 %. Editel détient les 30 % restants. (Les Echos - La Tribune - 06/03/1998)