sociétés. KPN regroupe aujourd'hui trois branche, la poste et les télécoms deviendront indépendants, le câblage audiovisuel sera vendu "une introduction en Bourse n'est plus d'actualité. Nous meno...

sociétés. KPN regroupe aujourd'hui trois branche, la poste et les télécoms deviendront indépendants, le câblage audiovisuel sera vendu "une introduction en Bourse n'est plus d'actualité. Nous menons des discussions avec plusieurs candidats au rachats de Vision Network. France Télécom est un de nos interlocuteurs". Chez KPN on estime que cette séparation devrait satisfaire les actionnaires et accroître le cours des actions. Par ailleurs, la poste est une activité demandant une forte main d'oeuvre nécessitant des investissement relativement modérés. Les télécommunications en revanche ont des besoins radicalement opposés. La branche poste (55 000 salariés) a investi, en 1996, 345 millions de florins en matériel. Les télécoms (32 000 personnes) ont dépensé pour la même période 2,4 milliards en centraux téléphoniques, systèmes informatiques et autres relais de téléphonie mobile. De plus, alors que les télécoms ont longtemps connu une forte croissance, désormais limitée par la libéralisation des marchés européens et la concurrence, la poste et ses dérivés deviennent, en revanche, des activités de plus en plus rentables, nécessitant une stratégie propre. (Les Echos - 21/10/1997)