prévoit non seulement le lancement d'une offre publique de vente, mais aussi la cession de gré à gré d'une partie du capital. La vente "par négociation directe", selon les détails du décrêt publié m...

prévoit non seulement le lancement d'une offre publique de vente, mais aussi la cession de gré à gré d'une partie du capital. La vente "par négociation directe", selon les détails du décrêt publié mardi, entre l'actionnaire principal de STET, le ministère du Trésor, et d'éventuels acquéreurs a pour objectif "d'établir un actionnariat stable". De plus, selon Michele Lauria, le sous-secrétaire à la Poste, à la mi-juillet l'appel d'offres pour la mise en place d'un troisième réseau de téléphonie mobile devrait être lancé pour l'attribution à la mi-décembre de la licence d'exploitation. (Les Echos - 18/06/1997)