Conseil d'Etat. (Voir la revue de presse du 11/02). Dès l'annonce de la décision de l'ART de ne retenir que deux des sept candidats à un préfixe à un chiffre, AXS Telecom a décidé non seulement de ...

Conseil d'Etat. (Voir la revue de presse du 11/02). Dès l'annonce de la décision de l'ART de ne retenir que deux des sept candidats à un préfixe à un chiffre, AXS Telecom a décidé non seulement de porter plainte contre l'ART devant le Conseil d'Etat, mais de demander la suspension du processus d'attribution des deux derniers préfixes. Contestant les raisons invoquées par l'ART pour refuser sa candidature, l'opérateur-revendeur va aussi voir s'il lui est possible de déposer un recours devant la Commission européenne. En attendant cette décision juridique, AXS Telecom maintient sa demande pour obtenir une licence complète et un préfixe à quatre chiffres (il demande le 1616). Par ailleurs, il entend toujours développer une offre en direction du grand public. Parmi les autres candidats déboutés, A Telecom notamment a indiqué qu'il allait demander un préfixe à quatre chiffres. Souhaitant construire un réseau multimédia, le groupe d'origine canadienne TSI va, en revanche, revoir à la baisse ses ambitions en France. (La Tribune - Les Echos - 12/02/1998)