participation L’Américain Airtouch est disposé à porter sa participation actuelle de 21,7 % dans le capital d’Airtel, l’opérateur espagnol de téléphonie mobile, à 51 %, comme l’indique son présiden...

participation L’Américain Airtouch est disposé à porter sa participation actuelle de 21,7 % dans le capital d’Airtel, l’opérateur espagnol de téléphonie mobile, à 51 %, comme l’indique son président “nous avons le cash-flow suffisant et la volonté pour réaliser cette opération”. Airtouch a déjà conclu une alliance tactique avec BT (17,8 %), Acciona (10,80 %), Abello (3,32 %) et Corporation Alba (2,73 %) en attendant l’intervention de la Commission nationale des télécommunications (CNT) pour obliger les actionnaires de Retevision présents dans Airtel à vendre leurs participation chez ce dernier. Selon le président d’Airtouch, son groupe n’attend plus maintenant que l’intervention de la CNT qui doit remettre les choses en ordre au sein d’Airtel “il fallait absolument prendre la situation en main devant les fortes pressions exercées par le groupe d’actionnaires favorables à une intégration d’Airtel à Retevision. Nous avons certes les moyens d’augmenter notre participation à 51 %, mais à un prix raisonnable”. Sous l’impulsion d’Airtouch, Airtel, second opérateur de la téléphonie mobile avec 37 % de part de marché, veut devenir un opérateur global et faire de la téléphonie fixe. Selon Airtouch “Airtel devra créer son propre réseau, afin d’éviter les servitudes de Telefonica et de Retevision”. (Les Echos 02/11/1998)