Alors que l'opérateur historique réclamait à l'origine un prix de location mensuel de 24,19 euros, il vient de soumettre à l'Autorité de régulation des télécommunications un nouveau tarif de 19,07...

Alors que l'opérateur historique réclamait à l'origine un prix de location mensuel de 24,19 euros, il vient de soumettre à l'Autorité de régulation des télécommunications un nouveau tarif de 19,07 euros. L'Autorité rendra son verdict public le 17 février prochain. Ce montant reste néanmoins supérieur à ce qu'exigeaient les concurrents privés (10,23 euros au maximum par mois). (Les Echos - 21/01/1999)