Deustche Telekom vient d'indiquer qu'il n'avait pas l'intention de se séparer da sa participation de 24,5 % dans le consortium de télécommunications Wind, codétenu par l'Italien Enel (51 %) et le ...

Deustche Telekom vient d'indiquer qu'il n'avait pas l'intention de se séparer da sa participation de 24,5 % dans le consortium de télécommunications Wind, codétenu par l'Italien Enel (51 %) et le français France Télécom (24,5 %). On se souvient qu'à la suite de la tentative avortée d'OPA sur Telecom Italia par Deutsche Telekom, Wind s'était estimé trahi par l'opérateur allemand et lui avait alors réclamé 155 millions d'euros de dommages et intérêts. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)