d’affaires en baisse de 0,5 %. Bien que Deutsche Telekom ne fournisse pas de chiffre, c’est la première fois que le chiffre d’affaires de la compagnie diminue depuis la libéralisation du marché all...

d’affaires en baisse de 0,5 %. Bien que Deutsche Telekom ne fournisse pas de chiffre, c’est la première fois que le chiffre d’affaires de la compagnie diminue depuis la libéralisation du marché allemand des télécoms. Au premier et deuxième trimestres, le chiffre d’affaires avait enregistré une hausse respectivement de 4,3 % et de 4,5 %. Pour les neuf premiers mois de l’année, le groupe dégage un résultat net de plus de 3 milliards de marks (plus de 10 milliards de F), en hausse de 24 %. Le résultat avant impôts s’élève à 7,36 milliards de marks, en hausse de 36 %. Deutsche Telekom annonce un résultat opérationnel de plus de 8 milliards dans les réseaux fixes, soit une marge de 23 % (21 % en 1997). En revanche, sur les appels longue distance, l’opérateur aurait perdu près de 20 % de parts de marché. Compte tenu de l’agressivité de la concurrence, Deutsche Telekom a vu sa rentabilité baisser à 15 %, contre 22 %, dans les réseaux mobiles. (La Tribune Les Echos Le Figaro 26/11/1998)